pêche finistère, comités des pêche, finistère, professionnel pêche
Les caseyeurs

Technique & Savoir faire


Définition

Les casiers ou nasses sont des pièges constitués d’une armature rigide en bois, plastique ou acier, et recouverte d’un filet ou d’un grillage plastique ou métallique. Montés en filières, ils sont lestés afin de reposer sur le fond. Les proies sont attirées par l’odeur d’un appât disposé à l’intérieur et entrent par une ouverture en forme d’entonnoir appelée goulotte, qui limite leur sortie.
Les casiers sont de différentes formes selon les espèces ciblées : casiers à gros crustacés, casiers à petits crustacés et casiers à seiches.

Description de la pratique

Les casiers sont mouillés en filières dont la longueur varie selon la nature des fonds travaillés. Elles sont signalées en surface par une bouée mouillée à chaque extrémité, sur laquelle figurent l’immatriculation et le nom du navire (les casiers sont également marqués).
Les casiers sont boëttés au moment du filage avec des poissons ayant une odeur forte et ne se désintégrant pas trop vite, tels que la raie, le chinchard ou la roussette. Pour les casiers à gros crustacés, l’appât est suspendu dans la partie centrale soit dans une bourse, soit fixé sur la goulotte au moyen d’un élastique. Ils sont filés à une vitesse de 2 à 3 noeuds (5 noeuds pour le navire de plus grande taille).

Les casiers sont virés après avoir été laissés à l’eau pendant un temps variable, généralement 1 nuit. Le virage est effectué soit manuellement pour les petites unités, soit à l’aide d’un treuil vire-casiers qui permet de remonter l’engin de pêche à bord sans effort.
Le casier est une technique très sélective, les captures de taille inférieure à la réglementation étant remises à l’eau vivantes.

Les casiers à gros crustacés sont pourvus d’une seule goulotte sur le dessus et pèsent entre 10 et 20 kg. Les casiers à petits crustacés, appelés nasses, sont semi- cylindriques et possèdent deux goulottes, positionnées sur chacun des côtés. Ils pèsent 4 à 6 kg.
Le nombre de casiers à gros crustacés ne peut être supérieur à 300 par homme embarqué, dans la limite de 1000 par navire. Dans les faits, la plupart des petits canots polyvalents travaille avec peu de casiers. La pêche au casiers nécessite une bonne connaissance des fonds marins et des courants.

également
à découvrir


Découvrir les
autres métiers



Revenir au portail métiers
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK