pêche finistère, comités des pêche, finistère, professionnel pêche

Devenir marin pêcheur


Avec de nombreux départ en retraite (environ 2000 et 5000 dans les 10 ans à venir) dans les années à venir, le secteur de la pêche professionnelle cherche à recruter. La pêche regroupe différents métiers, que ce soit au pont, à la passerelle ou en machines : matelots, mécaniciens, capitaine ou encore patron de pêche. 

La Bretagne dispose d'un panel de formations qui permet de se former à ces métiers. 

Formation intiale : 

► CAPM Matelot pont : dès la seconde vous pouvez vous engager dans une formation diplômante. Le premier diplôme pour rentrer dans le métier est le certificat matelot pont. En formation initiale, le CMP se fait via un CAP maritime (CAPM) de matelot pont sur deux ans

A la pêche, le métier de matelot pont est très polyvalent : il participe à la manoeuvre des engins, au traitement des captures (tri, éviscérage, etc.), réalise son quart à la passerelle, participe à l'entretien des engin de pêche (ramendage, désossage des filet, etc.) mais également à la vie du bord (cuisine etc.). 

En savoir plus

 

 ► BAC PRO CGEM :  le Bac Pro CGEM pour Conduite et gestion des entreprises de pêche permet d'accéder au diplôme de patron de pêche. Le patron de pêche travaille à la passerelle, il est le responsable à bord et se doit de veiller à la bonne marche . Sa formation lui permet d'avoir une connaissance fine des méthodes de navigation, des zones de pêche, de la réglementation des pêches, mais également de nombreux aspects sécurité. 

En savoir plus 

Le BAC PRO CGEM peut également se réaliser en alternance via le contrat d'apprentissage, la formation se fait sur deux ans et alterne période en entreprise et périodes de cours au lycée. Elle permet à l'entreprise de former pendant deux ans un apprenti. Cette formation est idéale dans un projet de transmission d'entreprise, de rachat de navire, pour former un second... etc. Avec la réforme sur la formation professionnelle de 2018, le contrat d'apprentissage s'ouvre désormais jusqu'à 29 ans

 
 

► BAC PRO Electromécanicien marine : comme le bac pro CGEM, cette formation en deux ans prépare au brevet de chef mécanicien. Cette formation permet de travailler sur les navires de pêche et sur les navires au commerce. Fonction particulièrement recherchée à la pêche, le mécanicien se doit d'être polyvalent. Il est responsable de toute la partie machine (fonctionnement des treuils, groupe froid, moteur, etc.) qui demande un réel savoir-faire et veille donc à la bonne marche du navire. Sur un bateau de pêche, le mécanicien participe également aux manoeuvres et au traitement des captures. 

En savoir plus 

La formation initiale est supervisée par les lycées maritimes. En Bretagne il y a en quatre : Etel, Le Guilvinec, Paimpol et Saint Malo. Dans le finistère c'est le lycée maritime du Guilvinec qui assure ces formations, basée dans le sud du Pays Bigouden dans un des ports les plus emblématiques ! 

 

Formation continue : 

Ces formations permettent de se former au métier tout au long de sa vie active ou de gravir les échelons. Le métier de pêcheur permet une ascension rapide rapide grâce à ces nombreuses formations.

► Le Certificat matelot pont option pêche, clef d'entrée pour intégrer le métier s'exécute en 6 mois. deux semaines de stage embarqué sont prévues dans la formation. Ce cursus insiste sur les spécifictés du métier de marin-pêcheur avec des corus adapté comme par exemple ramendage

En savoir plus 

► Le certificat matelot pont existe en contrat professionnel. Il faut avoir au moins 18 ans pour entrer en formation. Cette formation se fait sur 6 mois environ avec 8 semaines en centre de formation (dont le CFBS) et le reste dans l'entreprise. Elle est idéale pour apprendre le métier de façon immersive et permet une meilleure insertion dans le secteur professionnel. Patron et élève sont tous les deux gagnants : une expérience professionnelle sur du "long cours" et un élève formé aux pratiques d'une entreprise. Elle permet également une transmission de savoir-faire et de connaissances qui peut s'établir en anticipant le départ à la retraite d'un des membres d'équipage. 

Télécharger la fiche contenu de la formation CMP en contrat de professionnalisation du CEFCM
FLYERContrat de professionnalisation 
OCAPIAT fiche contrat de professionnalisation
Tableau des rémunérations applicables aux titulaire du contrat de professionnalisation, selon la branche dont relève votre entreprise

Le Capitaine 200 pêche, le brevet de capitaine 200 pêche permet d’exercer des fonctions aux niveaux appui, opérationnel et de direction conformément aux prérogatives qui lui sont associées. Ce titre est polyvalent (au commerce et à la plaisance professionnelle). Il permet d'exercer les fonctions d’OCQP (officier chef de quart passerelle), de second capitaine et de capitaine sur des navires armés à la pêche de moins de 9 mètres à la petite pêche et inférieur à 24 mètres pour la petite pêche, pêche côtière, pêche au large et allant au plus à 100 milles des côtes ou de second sur des navires de pêches côtières, pêche au large d’une longueur inférieure à 24 mètres et navigant en eaux illimitées ou d’une longueur supérieure à 24 mètres et inférieure à 45 mètres et allant au plus à 100 milles des côtes. Sa formation lui permet d'avoir une connaissance fine des méthodes de navigation, des zones de pêche, de la réglementation des pêches, mais également de nombreux aspects sécurité. 

En savoir plus

Le brevet de lieutenant de pêche permet à son titulaire d’exercer les fonctions d’officier chargé du quart à la passerelle sur tous types de navires de pêche

En savoir plus 

► Le brevet de patron de pêche permet d'accéder aux fonctions de capitaine, second capitaine, officier chargé·e du quart à la passerelle sur des navires armés à la petite pêche, pêche côtière ou pêche au large. Sa formation lui permet d'avoir une connaissance fine des méthodes de navigation, des zones de pêche, de la réglementation des pêches, mais également de nombreux aspects sécurité. 

La formation continue est supervisée par le CEFCM, centre européen de formation continue qui rayonne sur toute la bretagne (un groupement d'intérêt public...)

En savoir plus 

► Le brevet de mécanicien 250 kW porte d'entrée du métier de marin à la machine, ce brevet permet d'exercer des fonctions machine à savoir, la conduite, de l’entretien et de la sécurité de la machine (treuils, moteurs, groupe froid, etc.). Ce brevet permet d'accéderà des focntions d’officier chargé du quart à la machine, second mécanicien ou chef mécanicien sur des navires d’une puissance propulsive inférieure à 250 kW. Cette formation s’inscrit dans un cursus permettant de gravir de l’échelon de mécanicien 250 kW à celui de Chef mécanicien (à prérogatives illimitées). La formation mécanicien 750 kW  étant l’étape suivante. La formation dure environ 2 mois. 

En savoir plus

► Le brevet de mécanicien 750 kW. Une fois votre brevet mécancien 250KW en poche vous pouvez accéder à la formation 750 KW qui élargit les prérogatives du précédent brevet. Cette formation dure environ 5 mois environ. Titulaire du brevet de mécanicien 750 kW, vous pouvez être chef mécanicien à bord de tout navire d'une puissance propulsive inférieure à 750 kW. Le brevet de mécanicien 750 kW permet de naviguer à la pêche, au commerce ou à la plaisance professionnelle. Les changements d’activité en sont facilités et l'expérience acquise en mer facilite les reconversions à terre. Avec un brevet de mécanicien 750 kW, vous pouvez évoluer ensuite vers les fonctions plus élevées de chef mécanicien 3000 kW.

En savoir plus 

Pour aller plus loin :

MÉTIER MARIN, formation maritime : https://www.formation-maritime.fr/

Pour chercher une formation : 
https://promete.din.developpement-durable.gouv.fr/promete/rechercherSessionFormation

Document de l'ONISEP sur les formations maritimes : Zoom métier 

Schéma cursus et modules Pont 

Schéma Cursus et modules Machine

Les organisme de formations maritimes en Bretagne :

► CEFCM http://www.cefcm.com/
02 98 97 04 37 / info@cefcm.fr
 

Calendrier des formations CEFCM 2020 - 2021 

 Lycée professionnel maritime du Guilvinec : 02 98 58 37 56 / LPM-Le-Guilvinec@developpement-durable.gouv.fr

► Lycée professionnel maritime de Paimpol : https://www.lycee-maritime-paimpol.com/
02 96 55 30 90 / lpm-paimpol@developpement-durable.gouv.fr​

► Lycée professionnel maritime de Saint-Malo : http://www.lycee-maritime-saint-malo.fr/
02 99 81 97 10 / lpm-saint-malo@developpement-durable.gouv.fr

► Lycée professionnel maritime d'Etel : https://www.lycee-maritime-etel.fr/
02 97 55 30 66 / contact@lycee-maritime-etel.fr 

► Pour la formation continue, OCAPIAT, Opérateur de compétences prenant notamment en charge certains aspects de la formation continue : https://www.ocapiat.fr/me-former-marin-pecheur/
02 98 97 26 52 / pcmcm@ocapiat.fr

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK