pêche finistère, comités des pêche, finistère, professionnel pêche

Actualités

Retrouvez ici toutes vos dernières actualités

Actus Mer et Gouvernance
22.01.2016


DLAL Feamp : Gouvernance, pêche et territoire

 

Suite à l'adoption du programme français relatif au Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP), la Bretagne disposera de 43.8 millions d'euros dans le cadre des mesures "régionalisées". 8.5 millions sont destinés à renforcer l'emploi et la cohésion territoriale sous l'acronyme de DLAL soit le "Développement Local porté par les Acteurs Locaux". 

Ces fonds DLAL succèdent à l'Axe 4 du FEP et doivent être portés par des Groupes d'Actions Locaux de la Pêche (GALP). Ces groupes bâtiront une stratégie de développement local qui aura comme objectifs la promotion de la croissance économique, l'inclusion sociale et la création d'emploi pour les populations tributaires de ces activités.

La Région Bretagne a fait le choix de confier la gestion de ces fonds aux Pays et vient de lancer un appel à candidature. Les Pays ont jusqu'au 13 mai 2016 pour y répondre. Dans le Finistère, les Pays de Cornouaille (Quimper Cornouaille Développement), de Brest et de Morlaix viennent de créer des comités techniques. Ils regroupent des acteurs locaux dans le but d'élaborer une stratégie "pêche et aquaculture" sur leur territoire. Ils travailleront ensemble les questions de maintien et de développement des activités, de préservation des milieux sains et productifs et de gouvernance.

Sur notre territoire du bout du monde, l'implication des professionnels de la pêche dans les politiques de développement local est fondamentale. Le Finistère compte 600 navires et 2700 marins représentés par le Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins du Finistère. Les navires ont leurs attaches le long des 1250 km de côtes dans une vingtaine de ports dont 8 sont équipés de halles à marée figurant aux premiers rangs nationaux. Bordant l'océan Atlantique et la Manche, les problématiques sont parfois communes mais bien souvent les pêcheries présentent des spécificités, des enjeux et des modes de gestion adaptés. Le monde de la pêche relève de la prise en compte de très nombreux paramètres (sociologiques, humains, culturels, biologiques, halieutiques, techniques, économiques, juridiques, de sécurité, météorologiques, écologiques...). 

Des pêcheurs à pied aux chalutiers côtiers et hauturiers, des goémoniers du nord-Finistère aux thoniers de l'océan Indien en passant par les ligneurs, les fileyeurs, les bolincheurs, les caseyeurs, les plongeurs, les récoltants d'algues de rives, notre territoire se caractérise par sa très grande diversité de métiers, d'espèces et d'enjeux. En parralèle à ses nombreuses actions quotidiennes, le comité des pêches du Finistère joue pleinement son rôle d'accompagnement des Pays pour aider à définir des stratégies territoriales adaptées et ainsi renforcer les liens entre les professionnels de la pêche, les élus du territoire et l'ensemble des acteurs du milieu marin. 

Au travers du DLAL, l'Europe souhaite soutenir les actions et décisions au plus près du terrain et favoriser une gouvernance ou les acteurs locaux ont un rôle central, contrairement au discours national toujours plus centralisateur...

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK