pêche finistère, comités des pêche, finistère, professionnel pêche

Ecloserie du Tinduff


L’écloserie du Tinduff est une Coopérative maritime dont les sociétaires sont les comités des pêches et les professionnels.

L’écloserie a été créé en 1983. A cette époque, les pêcheurs prennent conscience que les richesses de la mer ne sont pas infinies. Dans les années 50, de 1500 à 2500 tonnes de coquilles Saint Jacques étaient pêchées annuellement en Rade Brest. Avec la mécanisation de la pêche et après l’hiver 1962-1963, extrêmement froid, le chiffre tombe à 30 tonnes à la fin des années 70. L’idée d’agir et donc de repeupler la rade s’impose aux professionnels. En s’inspirant des différentes techniques utilisées dans le monde, les scientifiques de l’IFREMER et les professionnels de la Rade de Brest vont travailler sur la reproduction des coquilles Saint Jacques. Il faudra attendre les années 1995-1996 pour que l’impact des semis soit vraiment significatif. C’est ainsi que chaque année, près de 10 millions de naissains sont produits dont 3 millions semés en Rade de Brest. Les coquilles sont disséminées sur les gisements au début de l’automne et/ou au printemps. Il faut attendre 2 à 3 ans pour que les coquilles atteignent la taille commerciale. En fonction des années, les coquilles de semis peuvent représenter de 30 à 60 % des coquilles pêchées en Rade de Brest. Les coquilles semées ont ainsi un double rôle : elles représentent une part importante de la pêcherie et participe à la reproduction de l’ensemble du gisement.

Les actions de repeuplement et de soutient de stock sont surtout là pour gommer une partie des variations de l’environnement qui influencent le recrutement naturel et ainsi maintenir un stock minimum.

L’écloserie n’assure pas seulement le repeuplement de la rade de Brest, elle travaille aussi étroitement avec les autres comités des pêches. De Granville à la Rochelle, les comités des pêches achètent du naissain afin de les réimplanter dans leurs gisements. L’écloserie travaille actuellement sur une autre espèce : le pétoncle noir. Ceci dans l’optique de répondre aux besoins de diversification de la pêcherie.

En savoir plus : site internet de l'écloserie

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK