pêche finistère, comités des pêche, finistère, professionnel pêche

Programme Langouste +


Programme

Ce programme a été mis en place à la demande des pêcheurs professionnels qui ont constaté des captures importantes de juvéniles durant l’hiver 2014.
Commencé début 2015, le programme de reconquête de la langouste rouge a débuté par des actions de marquage des langoustes hors tailles capturées par les professionnels. Tout au long de l’année, une quarantaine de navires impliqués dans le programme ont marqué près de 3000 langoustes tout le long du littoral allant de Cherbourg à Saint Jean de Luz.

Les premiers résultats

Grâce au travail de marquage et d’échantillonnage réalisé par les professionnels, un premier état des lieux de la présence de langouste a pu être réalisé. Les résultats montrent que la langouste rouge est présente sur l’ensemble de son aire de répartition historique. Bien entendu, certains secteurs connus historiquement pour une forte abondance sont aujourd’hui moins productifs qu’autrefois. Néanmoins, il est important de souligner que la langouste rouge « recolonise » actuellement l’ensemble des secteurs où elle était présente.
Pour l’instant, ce sont énormément de juvéniles (taille céphalothoracique inférieure à 11 cm) qui ont été observés et marqués.
Concernant les marquages, le taux de recapture des langoustes est de 5%. Ce taux, qui peut paraître faible, se situe dans les normes concernant les captures / recaptures de crustacés.
Ces premières recaptures ne permettent pas de tirer des conclusions généralisées. Néanmoins, il a pu être observé que certaines langoustes marquées étaient relativement sédentaires alors que d’autres, en moindre quantité, avaient des déplacements bien plus importants pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de milles nautiques.
Concernant la croissance, les données récoltées sont encore un peu faibles pour établir une courbe de croissance. Cependant, pour les juvéniles, on constate une croissance (céphalothoracique) d’environ 10 mm par mue.

 

Les travaux à venir

En 2016, les opérations de marquage vont se poursuivre avec l’ensemble des navires volontaires qui pêchent la langouste de façon régulière ou occasionnelle.
Pour mieux caractériser les classes de taille présentes dans l’ensemble des secteurs, les bateaux volontaires pourront faire de l’auto-échantillonnage de l’ensemble de leurs captures. Cette opération a pour objectif  de viser à une meilleure compréhension de l’espèce aux différents stades de leur vie et de caractériser leurs habitats.
Un travail sur la caractérisation de l’habitat grâce aux connaissances empiriques des professionnels va également être mené sur l’ensemble de la zone d’étude.

Pour télécharger la lettre d'infos n°01 : cliquez ici

Vous avez trouvé une espèce marquée ? (langouste, homard, bar...)

contactez Erwan Quemeneur via notre formulaire de contact en choisissant le sujet "Espèces marquées".